jeudi 5 octobre 2017



Quand je peins, je ressens en moi vibrer toute l'humanité

mais aussi l'espace, le temps, l'infini...

Je sens vibrer la multitude, la multiplicité et aussi

le singulier,
l'intensité du vivant,
le bouillonnement de la vie
la sève...
OUI la sève de la vie

EBH juin 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire